Accueil

Bienvenue !
Catherine Allouin Merccion
Céramiste, 2003 A Route de Bourg en Bresse – 01340 Jayat

À propos de moi …

J’ai toujours aimé le grès, la chamotte, les engobes et la cuisson à haute température qui me permet de réaliser des modelages animaliers ou des totems destinés à l’extérieur, en effet, à 1280-1300° la terre est vitrifiée donc non-poreuse et non-gélive.
Le grès est également robuste, résistant aux acides; donc parfait pour les objets du quotidien…

Je travaille dans plusieurs directions :
• le modelage animalier ; j’aime tous les animaux, mais mon modèle préféré est le chat dont j’admire la discrétion et l’élégance en toute circonstance.
• les vases, du plus humble pique-fleurs à la pièce unique.
• les plats ou plaques où s’épanouissent les décors graphiques.

Le grès

LE GRES

Argile secondaire ou sédimentaire, cuite. Son nom vient de sa densité, de sa dureté, de l’imperméabilité du tesson. A la cuisson, certains de ses composants fondent (à partir de 1150°jusqu’à 1300°) et vitrifient la terre qui se «ferme»: elle grèse* et devient donc non gélive* même sans émail.

Pour la petite histoire :
le grès fut découvert au XVe siècle avant notre ère, par les chinois qui cherchaient à produire des contenants étanches. C’est une étape importante de l’histoire de la céramique entre la poterie poreuse et la porcelaine.
Le travail du céramiste Ernest Chaplet sur les céramiques chinoises fait découvrir à l’Europe le grès dans la deuxième moitié du XXe siècle. Le Japon, où la céramique est un art à part entière, a fortement influencé la céramique contemporaine de 1900 à nos jours.

Et aujourd’hui ?
Utilisé à l’origine pour ses qualités techniques (solidité, résistance aux acides) le grès est exploré actuellement pour sa richesse esthétique.

Façonnage : du fait de sa grande plasticité toutes les techniques s’utilisent.
Traitement de la surface : généralement,la gamme des couleurs est plus limitée que celle de la faïence.
Les aspects esthétiques de l’émaillage* sont d’une infinie richesse et rappellent le minéral, laissant aussi bien la place aux décors.
Cuisson : le grès est généralement cuit en réduction* d’oxygène donc au gaz, au bois ou au mazout, dans des fours bien spécifiques.

LEXIQUE :
* Gréser : argile qui se vitrifie, qui se ferme à la cuisson
* Non-gélive : qui ne craint pas le gel.
* Email : couche vitrifiable recouvrant la céramique, donnant la brillance et l’éclat aux oxydes métalliques colorants.
* Cuisson en réduction : la flamme puise dans la terre et l’émail l’oxygène nécessaire à sa combustion ce qui transforme les couleurs.

Contact

Salle d’exposition partagée avec Jean Merccion
téléphone Catherine : 04.74.30.86.44

téléphone Jean Merccion : 06.77.68.61.27

L’atelier et la salle d’exposition (100m2) sont situés dans l’Ain, à 20 mn au nord de Bourg en Bresse sur la D975, à la sortie de Montrevel en Bresse dans une ancienne ferme en pisé.

Sortie autoroute :
– Bourg Nord sur la A40 ou
– St Amour sur la A39

L’exposition est située sur la commune de Jayat mais ne pas aller au bourg ; le lieu-dit « Cézille » est à la sortie Nord de Montrevel en Bresse.